Lisez aussi

Lisez aussi les magazines Flipboard sur les start-ups:
Pitch-up, qui se focalise sur l'argent et le business;
Tech-up, qui surveille les avancées technologiques et innovations de services utiisées;
Crowd-start, qui se focalise sur le crowd-funding et ses stratégies.

samedi 7 août 2010

Les grands taxis

  Imaginez un monde où le bus s'arrête une fois sur deux, un monde où le tram est en construction depuis 5 ans, où le métro est... inexistant, où les cars sont dans le même état que ceux qui ont été utilisé pour le transport des soldats pendant la deuxième guerre mondiale. Vous imaginez? Et bien bienvenu au Maroc :) Les transports en communs ne sont pas encore assez développé ici, mis à part les bus de certaines villes depuis que c'est une société Espagnole (ALSA) qui s'en occupe. On les appelle d'ailleurs les ALSA.
Au Maroc, les moyens de transports en commun ne sont pas encore assez efficace, il y a donc forcément des solutions alternatives qui se sont développées pour permettre aux marocains de se déplacer librement dans les villes, et surtout entre les villes. Il y a donc deux principaux moyens de transport: les Petits taxis et les Grands taxi. On va parler des grands taxis.
  L'histoire des grands taxis commence avec un gars qui était au café au Maroc un jour (PJ: Hardrock café Marrakech) il y a bien longtemps. Assis deux tables derrière lui, un gars recompte les timbres qu'il sort d'une boite de café, un philatéliste. Le type auquel on s'interesse le regarde, réflechit un coup, et se rend compte que sa vie n'a pas de sens, contrairement à ce gars qui collectionne des timbres et qui donc, forcément, donne un sens à sa vie. Il décide donc de collectionner quelque chose, lui aussi. A ce moment, une vieille Mercedes 240 passait par là, et il s'est dit "Tiens! et si je collectionais les Mercedes 240?" Alors il s'est lancé. Mais au bout d'un moment, il en avait trop des Mercedes 240... Et ça lui coûtait trop cher! Alors pour amortir le coup, il a décidé de les louer à des chauffeurs qui font voyager les gens de ville en ville! Voilà comment est né le Grand Taxi marocain. Et bien sûr pour perpétuer la tradition, même après 30 ans, on continue à n'utiliser que des vieux modèles de Mercedes 240 (1973), alors qu'on pourrait utiliser des Mercedes super confortables nouvelles générations, ou même des Lotus!!! Non.
  Mais commençons par le commencement, il faut commencer par prendre le Grand Taxi. Un peu partout dans le pays, il y a des "stations" de Grands taxis, un peu comme un arrêt de bus, sauf qu'il y a que des grands taxis là-bas. Un énorme rassemblement de Mercedes 240 peintes en blanc, beige, bleu en fonction de la ville de provenance du grand taxi. Les grands taxis sont à l'arrêt, et le chauffeur est debout devant et il crie le nom de la ville où il va. Si vous êtes intéressé, il faut aller le voir, il vous annonce le prix, et le nombre de passagers q'il a déjà. Ah oui. Un "détail" très important. Le grand taxi transporte 7 personnes. Oui. 7 personnes dans une Mercedes 240:
le chauffeur, deux passagers sur le siège avant, et quatre sur la banquette arrière. Oui, ça rentre. Oui, on est un peu serré. Et le grand taxi ne part pas tant qu'il n'a pas SIX PASSAGERS. On ne ferme pas une boîte de conserve tant qu'il y a encore de la place pour des sardines. Donc une fois que le chauffeur a le compte, on part!
N'essayez pas de mettre votre ceinture de sécurité, vous imaginez bien qu'avec la configuration décrite ci-dessus ce n'est pas possible, et pour cause, les grands taxis ont des assurances spéciales qui les autorisent à transporter 7 personnes qui ne mettent pas de ceinture de sécurité.
Ce qu'on ressent à l'arrière d'un Grand Taxi
Concernant le tarif, pour effectuer 100 kilomètres, il vous en coûtera environ 30 dirhams (un peu moins de 3 euros)... quand je pense que parfois pour faire 200 mètres en métro j'ai payé 1 euro 20...
Bon, le Maroc, c'est un pays où il fait chaud, et parfois les trajets en voiture sont longs, vous pourriez être tenté d'ouvrir la fenêtre. Et bien non. Dans 80% des cas, la manivelle pour ouvrir la fenêtre sera cassé; dans 70% des cas, ça sera la poignée de la porte; dans 60% des cas, c'est la ventilation qui ne marchera pas et, rassurez-vous, c'est seulement dans 1% des cas que le frein euh non, l'allume cigare ne fonctionne pas :)
Voilà!Je crois que c'est l'essentiel qu'il y a à savoir concernant les Grands Taxis, ce phénomène des transports  en commun étrange qui n'existe qu'au Maroc et qui est pour l'instant essentiel pour faciliter la vie d'unebonne partie de la population. Une bonne nouvelle pour finir:
#sachezle: il est possible d'acheter plusieurs places dans le taxi. Par exemple payer deux places avant pour utiliser tout le siège avant (un peu ce que font les pays pollueurs de CO2 avec les pays africains). Moyennant finances, vous pouvez voyager confortablement :)
Bonne route !
C'est comme ça qu'on l'aime not'Maroc :)