Lisez aussi

Lisez aussi les magazines Flipboard sur les start-ups:
Pitch-up, qui se focalise sur l'argent et le business;
Tech-up, qui surveille les avancées technologiques et innovations de services utiisées;
Crowd-start, qui se focalise sur le crowd-funding et ses stratégies.

lundi 10 décembre 2012

Ingress: le jeu de la batterie

  Ingress est le dernier jeu sorti par Google pour Android seulement, toujours en bêta sur invitation pour l'instant, ce jeu se dit de Réalité Augmentée et est annoncé un peu partout comme le killer-Game d'Android. Le jeu dispose en effet de toute la puissance de Google et ses différents services et les exploite plutôt bien pour l'instant. L'histoire, le fil conducteur, restait un peu flou pour moi après avoir vu la vidéo de présentation il y a quelques semaines, mais depuis que j'ai testé le jeu, ça devient de plus en plus clair et il faut avouer que ça commence à être vachement intéressant...
  Le jeu profite de beaucoup de services Google, l'écran principal lui-même est une vue à la Tron de Google navigation : un GPS tout noir avec des traits cyan, fuchsia et fluo, sur laquelle on peut se voir représenté par une flèche. 4 objets apparaissent à l'écran, un cercle de 50 mètres de rayon qui vous entoure et montre votre portée, des boulettes brillantes (que l'on peut voir sur la vidéo ou les photos) qui montre l'énergie XM, une mystérieuse énergie qui représente votre mana (Energie magique) et vos PV (Points de vie) à la fois. Cette énergie apparaît près de portails, mais peut traîner un peu partout. 
  Les portails sont des éléments qui ressemblent à des sortes de bouches à fumer et qui représentent en fait un lien avec notre monde vers... eh bien on ne sait pas encore exactement quoi. Les portails apparaissent près de lieux ou la créativité, le génie de l'homme sont représentés : statues historiques, monuments, lieux de rencontres, etc.. Il est possible d'exploiter ces portails en les hackant pour récupérer des objets, des informations, etc... 
  Lorsque le jeu démarre, ça se lance d'abord sur le tutorial, qui est assez bien fait et qui vous permettra de saisir ces histoires de XMs et de portails, puis vous serez contacté par la Résistance et l'"Enlightenment" (l'Illumination?) qui sont les deux factions du jeu. Ces deux factions se disputent en fait les portails du monde, car lorsque l'on possède des portails, il est possible de les faire évoluer, puis de les lier entre eux, et enfin de créer des champs qui peuvent couvrir plusieurs centaines de kilomètres et qui ont un rôle encore mystérieux.

  La progression, dans le scénario, se fait au cours du jeu à travers les portails, en effet, lorsque vous rencontrez un portail, il est possible de le hacker, le portail vous fournira alors sa clé (informations autour du portail), des objets (boucliers, armes, etc...) mais aussi des documents confidentiels, images, scans confidentiels, et autres qui vous permettront d'avancer dans l'histoire du jeu en découvrant petit à petit des infos sur l'univers parallèle d'Ingress.

  Etant donné que c'est un jeu Google, le jeu profite de la puissance des services Google et l'intégration est déjà très avancée. Le jeu se lie à votre compte Google puisque lorsque vous souhaitez accéder à la page Intel à partir de votre ordinateur, qui vous permet de vous tenir au courant des avancées de votre faction et de l'état des portails autour du monde, cela se fait par l'intermédiaire de votre compte Google. Maps est exploité à fond pour la réalité augmentée. Les documents confidentiels que vous récupérez dans les portails sont stockés sur Google Code et des Google Groups des différentes factions ont déjà été créés par Google, les différents joueurs y communique d'ailleurs en s'échangeant des Google Docs. A ce rythme là, l'intégration avec Google + ne devrait pas trop tarder.

  Cette intégration s'explique d'autant plus que le jeu est clairement dirigé multijoueur. Le jeu est clairement orienté MMO, dans tous ses aspects. Il est par exemple possible de dropper des objets, pour les échanger ou les donner; le but est de construire les champs les plus grands possible, sur des dizaines, voir des centaines de kilomètres, ce qui nécessitera donc des collaborations à échelle nationale ou internationale; les forums de chaque faction sont déjà en place chez Google; le jeu dispose aussi d'un système de communication qui permet de se tenir au courant de ce qui se passe à différentes échelles. Vous pouvez aussi activer un chat par faction ou global, il est possible de régler la portée de ces différents chats de la région environnante à la planète entière.
  Ce qu'il manque, c'est juste un système d'amis, avec des profils. Ce devrait être en cours puisque les noms des différents utilisateurs apparaissent déjà parfois comme des liens non-actifs et l'intégration avec les profils Google pourrait tout aussi bien être en chemin (ça ne serait pas étonnant). Il existe aussi une page du jeu sur ordinateur, celle-ci vous permet d'accéder à des informations sur la planète entière et ses portails, un peu comme une sorte de base. Vous vous organisez sur votre ordinateur, prenez votre téléphone et allez faire des combats d'XM.
  Aussi, la progression montre qu'il faut être nombreux pour gagner. En effet, détruire des portails ennemis pour les récupérer est long et fastidieux, le problème c'est qu'il faut le faire relativement vite pour que l'ennemi ne puisse pas les réparer, ça donnera probablement naissance à des coopérations de groupes qui pourront décider ensemble de s'attaquer à tel ou tel portail pour le récupérer définitivement d'un coup.
  
  Bon, le jeu a un premier défaut, c'est qu'il consomme du Data et du GPS en même temps, ce qui fait que lorsque vous jouez, vous utilisez donc forcément en plus l'écran et votre batterie n'aime pas trop ça et diminue très rapidement. Les parties en extérieur sont donc forcément assez courtes, surtout lorsqu'il fait froid et que  ça consomme donc encore plus de batterie.
  Nous avons aussi pu tester le jeu sur un HTC Desire C, et le jeu rame énormément, bug... Peut être que les prochaines versions feront qu'il tournera sur des téléphones d'entrée de gamme, mais pour l'instant, c'est plutôt un jeu qui demande des performances.

  Pour pouvoir jouer au jeu pour l'instant, il faut aller sur la page d'Ingress, mettre son Gmail dans le cadre de demande d'invitation et attendre. Un système d'invitation existe, mais les invitations "restantes" sur les comptes normaux sont au nombre de... zéro.

PS: A savoir que l'application Field Trip disponible pour l'instant seulement aux USA qui vous permet d'avoir des infos sur les lieux hsitoriques, évènements, lieux photo, et autres se trouvant autour de vous donnerait parfois des passcodes secrets si Ingress est installé sur votre Android aussi, passcodes qui permettent d'avoir des objets ou de gagner des points d'expériences sur Ingress.