Lisez aussi

Lisez aussi les magazines Flipboard sur les start-ups:
Pitch-up, qui se focalise sur l'argent et le business;
Tech-up, qui surveille les avancées technologiques et innovations de services utiisées;
Crowd-start, qui se focalise sur le crowd-funding et ses stratégies.

samedi 19 janvier 2013

Le Geek, c'est Chic

Aujourd'hui, on se rend compte que le geek n'est plus un être étrange qui vit dans le noir derrière son clavier et son écran (ou du moins pas seulement). En effet, le geek est sorti au grand jour et même plus : le geek fait vendre !

Ceci est un savon !
(source : http://www.etsy.com/ )
On ne compte plus le nombre d'articles débarquant dans les magasins qui se "labellent" comme geeks : T-shirt Angry Birds, Star Wars et autres, tous les types d'articles ont droit à leur version geek, de l'agenda d'écolier au sac à dos, du T-shirt aux lunettes en passant par le cercueil.

Qui assumera le cercueil Windows Vista ?(source : http://www.gamesandgeeks.com/  )
Alors, comment en est-on passé de l'image du geek pas très beau, marginal, qui monte et démonte des ordinateurs dans sa chambre, vivant encore chez ses parents alors qu'il a déjà 30 ans au possible jeune entrepreneur innovant (s'il est geek de métier) ou seulement au mec qui vit dans l'ère du temps, profitant au maximum des nouvelles technologies et participant éventuellement à leur évolution, sur son temps libre ?

Geek des 90s vs Geek d'aujourd'hui : Fight !
Le premier argument qui me vient à l'esprit est bien évidemment l'intégration d'internet à notre vie de tous les jours et la constante augmentation de son importance pour TOUT LE MONDE. Eh oui, ce n'est pas parce que nos parents n'étaient pas sur internet il y a quelques années qu'il n'y avait personne. Les geeks étaient là depuis longtemps, c'était un peu leur terrain de jeu privilégié et, même si physiquement ils étaient encore dans leur chambre chez leurs parents, leur esprit était déjà de l'autre côté de la planète via des lignes de codes avant la démocratisation d'internet.

Internet étant donc leur terrain de jeu, l'augmentation du nombre d'internautes a vu leur visibilité augmenter, et leur maîtrise de ces nouveaux outils leur a vite donné un avantage sur les "Noobs".

Le second argument est, bizarrement, les SOUS ! En effet, aujourd'hui, comment ne pas rêver devenir riche en créant LE programme ou LE site internet que tout le monde utilisera (Facebook, Windows...) et devenir l'une des personnes les plus riches du monde ? Rappelons simplement que Mark Zuckerberg est le milliardaire le plus jeune du monde et que Bill Gates est le 2ème homme le plus riche du monde, et pensons au très médiatisé Steve Jobs qui a changé notre société actuelle en présentant l'iPhone en 2007...

Ainsi donc, des jeunes brillants ou de charismatiques personnages se sont intéressés au monde de l'informatique et on ne dénombre plus aujourd'hui le nombre de Start-up qui se lancent avec une idée de site/application internet qui pourrait révolutionner le monde. L'avantage de l'informatique étant que n'importe qui peut s'y former sur internet et créer quelque chose à moindre coût, cette tendance n'est à mon avis pas prête de s'arrêter et elle est même encouragée par notre addiction toujours plus importante à internet, via nos smartphones notamment.

Un troisième argument est que la définition de geek a totalement changé ces dernières années, a évolué et ne veut aujourd'hui pas dire grand chose. On pourrait (pour simplifier) dire que les geeks d'hier sont les Nerds, les Dorks d'aujourd'hui, même si c'est plus compliqué que ça (plus d'infos ici si cela vous intéresse).

Source : http://blog.gaborit-d.com/
Le terme geek désignerai aujourd'hui plutôt quelqu'un de passionné par quelque chose, avec une grande préférence pour l'informatique dans le sens large du terme. Ainsi, même quelqu'un qui ne fait que passer BEAUCOUP de temps sur Facebook est aujourd'hui parfois traité de Geek, de même que celui qui a fini tous les jeux Angry birds sur son iPhone est "trop un geek". Le Geek va donc dans l'excès, pour le meilleur ou pour le pire, mais tout en restant dans les limites de la sociabilité, sinon il devient un "Gamer" ou un Nerd.

Enfin bon, nous, les "vrais" geek, cela nous arrange, car nous passons un peu plus inaperçus ;-)