Lisez aussi

Lisez aussi les magazines Flipboard sur les start-ups:
Pitch-up, qui se focalise sur l'argent et le business;
Tech-up, qui surveille les avancées technologiques et innovations de services utiisées;
Crowd-start, qui se focalise sur le crowd-funding et ses stratégies.

vendredi 27 août 2010

Diaspora*

  Vous commencez à être las de Facebook? Vous n'avez jamais utilisé Facebook? Vous n'aimez pas trop les paramètres de confidentialité de Facebook? Bref, si pour une raison X ou Y vous avez envie d'essayer autre chose qui ressemble à Facebook, le projet Diaspora* vous intéressera sûrement.


Quatre étudiants New-Yorkais ont profité de la "crise Facebook", qui a duré quelques mois, pour lancer le projet Diaspora*. Rappelez vous c'était il y a quelques temps, on parlait de Facebook partout, des groupes avaient été formé pour quitter Facebook tous ensembles, le monde entier réclamait la simplification des paramètres de confidentialité (voeux qui a été partiellement exaucé) et suite à tous ces évènements, il s'est passé deux choses: le projet Diaspora* et l'annonce d'un film sur Mark Zuckerberg et Facebook. On va s'intéresser au premier, le deuxième, peut-être pour un poste à venir...
  Nombre d'entres vous ont probablement déjà vu la vidéo ci-dessus, elle a beaucoup circulé sur internet et a été rediffusé dans plusieurs podcasts, c'est celle où quatre jeunes étudiants annoncent qu'ils veulent tout simplement créer un réseau social tout comme Facebook, mais sans les défauts de Facebook. Un réseau libre, open source, qui respecte votre vie privée et où l'on a le contrôle de son identité. Rien que ça. Et tout le monde y croit. 
  Alors que depuis le tout début de la montée en puissance de Facebook des dizaines de réseaux sociaux ont été crée pour le contrer, très peu ont survécu et aucun n'approche encore les 500 millions d'utilisateurs de Facebook. Malgré tout, ces quatre étudiants clament qu'ils peuvent le faire et qu'ils n'ont besoin de que de 10 000 dollars pour y arriver, ils font donc un appel aux dons pour obtenir cette somme. Quelques temps plus tard, ils ferment tous les moyens de leur faire parvenir de l'argent et refusent même catégoriquement d'en prendre. La raison: ils ont amassé 180 000 dollars au lieu de 10 000. Déduction: les gens croient en ce projet et l'encouragent à fond.
Le projet provient d'étudiants dans lesquelles tout le net s'identifient: des utilisateurs (de Facebook probablement) qui veulent changer les choses qui ne vont pas concernant la vie privée. Eux mêmes clament sur leur blog qu'ils sont une part de cette toile qui twitte, de cette toile qui blog, etc... Bref qu'ils ne sont eux aussi qu'une part du net. Qu'ils ne sont pas une grosse entreprise qui en veut à votre vie, votre compte paypal, vos futurs entretiens d'embauches et votre mariage. En d'autres termes qu'ils ne sont ni Facebook, ni Google.
Et pourquoi pas ne pas y croire un peu?
  Depuis quelques mois, ils ont travaillé sur ce projet d'arrache-pied, pour au final arriver à une version qui est déjà fonctionnel. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo qui vient, ils ont opté pour un design très minimaliste, complètement légèrement copié sur Facebook, la mise en page laisse penser que pour l'instant toutes les fonctions basiques d'un réseau social sont présentes.
  Actuellement les créateurs de diaspora* possèdent une version fonctionnel et sont en train de se ballader avec en allant faire du porte à porte chez Mozilla par exemple ou dans des salons des réseaux sociaux. Ils ont annoncé qu'une version ouverte au public (beta? alpha? beta privée?) serait disponible en Septembre, et vu que pour l'instant ils sont à l'heure sur leur planning, ça devrait être bon! Plus que quelques semaines et vous pourrez tester le réseau social du moment annoncé comme le Facebook Killer. Au niveau réseaux sociaux donc en ce moment, il faut espérer du bon du coté de Diaspora*, mais aussi du côté de Google qui prépare silencieusement et depuis plusieurs mois son projet de réseau social (Google me?) qui sera il semblerait axé sur le jeu, on dit ça parce que Google a acheté durant les derniers mois 3 boîtes de jeux sur internet, mais ça pourrait tout aussi être seulement pour compléter son offre Android ou pour compléter son futur réseau, en effet, avec tous les services dont dispose Google (Latitude pour la localisation, Picasa pour les photos, Gtalk pour les messages instantanés...), il leur suffirait de tout rassembler avec une belle présentation pour avoir un réseau social complet.
Bon. Espérons que dans deux semaines on annoncera pas un autre Facebook Killer! Et pour finir le slogan de Diaspora*:
We're social!